Une dynamique d'accueil

La Chabraque est tout d’abord une structure d’accueil qui fait rupture. Quand un éloignement familial est préconisé, elle offre au jeune une alternative entre action éducative en milieu ouvert et placement en institution. Mais cet accueil est aussi pérenne pour des adolescents mis en grande difficulté dans leur environnement familial, social et scolaire. L’action de La Chabraque s’inscrit dans une démarche d’éloignement quand les services prescripteurs souhaitent que la famille ne soit plus impliquée. Cependant, ce sont bien les parents (ou l’environnement familial proche et légitime du jeune) qui doivent demander aux services placeurs cette mesure d’éloignement. Ces services deviennent alors les intermédiaires indispensables à la dynamique de la structure.
La Chabraque est aussi, essentiellement, une structure de vie et d’accueil. L’accompagnement se bâtit autour de la vie quotidienne, dans le « vivre avec ». Il est centré sur les relations de proximité entre les permanents et les jeunes accueillis, sur le fait que chaque adolescent est accepté dans sa singularité et dans la globalité.
Les permanents vivent leur « quotidien ». Ce sont les jeunes qui vont à leur rencontre, selon leur propre histoire et leur problématique. Les adultes savent écouter leur souffrance. Ils y répondent du mieux possible, accompagnés et soutenus par des intervenants extérieurs lors de réunions de réflexion et de formation. Les jeunes, de leur côté, ont la possibilité de suivre une thérapie individuelle à l’extérieur s’ils en font la demande.
D’autres types de réunions sont organisés pour faire évoluer la structure au gré des besoins et des changements sociétaux, sans toutefois perdre de vue les fondamentaux d’une éducation que l’on pourrait qualifier de « classique ». Enfin, les réunions d’équipes renforcent la cohésion et participent au dynamisme de l’équipe.

Le premier support éducatif est le partage réfléchi de la vie quotidienne : les jeunes sont accueillis au domicile même des permanents et participent aux tâches journalières afin de recréer une cellule familiale stable et sécurisante. C’est dans le partage du quotidien que La Chabraque fait le pari d’amorcer un changement dans l’histoire d’un jeune, histoire souvent constituée de ruptures, de vide et de confusion.

Les Maisons

Association type loi 1901, la structure fédère deux lieux de vie et d’accueil : La Chabraque 1 et La Chabraque 2.
Chacune est responsable d’une unité individualisée, dite maison de semi-autonomie, La Chabraque 3 et La Chabraque 4. Ces dernières accueillent en priorité des majeurs en fin de formation (3e année), au maximum trois par maison, qui apprennent ainsi à se prendre en charge au quotidien.
Ces deux maisons de semi-autonomie se situent à moins de 200 m des lieux de vie et d’accueil, dans le hameau de Sever.
Notre structure a pour objectif prioritaire d’héberger et d’éduquer de jeunes adolescents en situation de placement qui ont demandé à faire une formation professionnelle dans les métiers du cheval.

  • une unité de vie mixte avec Sophie et Julien (directeurs) qui partagent leur maison,
  • 7 chambres (6 individuelles et 1 double),
  • 2 salles de bain,
  • 1 salle détente avec télévision, babyfoot et espace multimédia.
  • une unité de vie mixte avec Lucie et Antoine qui partagent leur maison,
  • 7 chambres (6 chambres individuelles et 1 double),
  • 2 salles de bain,
  • 1 salle détente avec télévision et espace multimédia.
  • maison de semi-autonomie mixte à proximité de La Chabraque 2,
  • 3 chambres,
  • 1 salle de bain,
  • 1 cuisine ouverte sur un grand salon.
  • maison de semi-autonomie mixte à proximité de La Chabraque 1,
  • 3 chambres,
  • 1 salle de bain,
  • 1 cuisine,
  • 1 salon.

Ce dispositif d’accueil permet à chacun de se repérer, de progresser et d’aborder la vie active dans de bonnes conditions.

Les règles de vie

Les jeunes de La Chabraque partagent la vie de famille des permanents, évoluent au sein des maisons et sont donc invités à respecter le « vivre ensemble ».
Si les règles de vie sont écrites et « gravées dans le marbre » du règlement de fonctionnement de La Chabraque, il en existe une annexe, le Petit Livre vert.
En effet, les « Chabraqueux » inventent chaque année, voire chaque mois, de nouvelles bévues, sottises et autres imprudences. Les situations ainsi générées impliquent une constante capacité de réaction et d’adaptation pour les permanents.

Quelques règles intangibles :

  • vol : tout emprunt non sollicité est considéré comme un vol et sera sanctionné comme tel.
  • relations amoureuses entre accueillis à La Chabraque interdites.
  • toute forme de violence, qu’elle soit physique ou psychologique, pourra entrainer la rupture du contrat de séjour.
  • ponctualité (penser à régler les réveils sur le fuseau horaire de La Chabraque).
  • scolarité obligatoire ! La présence à l’école de La Chabraque n’est pas une option ; elle est nécessaire pour voir se prolonger l’expérience chabraqueuse.
  • cigarette tolérée dans des espaces et des temps définis. Il est strictement interdit de fumer dans les maisons, chambres et salles de cours ainsi qu’aux écuries et dans le manège.
  • téléphone portable toléré en dehors des temps scolaires et de formation.
  • tenue adaptée à chaque activité et à chaque lieu.

Ces quelques principes non exhaustifs sont détaillés dans le qui fait office de règlement intérieur à La Chabraque. Laissé à la portée et aux yeux de tous, il pose les limites acceptées par tous.
Le Petit Livre vert contient également une copie du livret d’accueil, le règlement de fonctionnement et toutes ces annexes dites « Infos Chabraque ». A chaque nouvelle situation, une « Info Chabraque » (la nouvelle loi ou le rappel à la loi) est lue à tous les jeunes accueillis et affichée pendant un mois dans les maisons. Après quoi elle deviendra une annexe du Petit Livre vert. Tous les cinq ans, les permanents passent en revue les « infos » du Petit Livre vert et confirment les décisions qui perdurent.

L'argent de poche

Dès son entrée en séjour de sensibilisation de trois semaines, chaque jeune reçoit de l’argent de poche, à un rythme hebdomadaire puis mensuel. Lors du séjour d’admission de trois mois, il se voit ouvrir un compte en banque et dispose d’une carte de retrait pour gérer ses dépenses. Le montant de l’argent de poche évolue en fonction de l’année de formation. Pour avancer dans l’autonomie, chaque Chabraqueux gère son argent, en sachant que certains frais sont à sa charge, en tout ou partie :
  • produits d’hygiène,
  • téléphone et crédits d’appels,
  • matériel de sellerie (dès la 1ère année de formation),
  • assurance responsabilité civile (obligatoire pour les jeunes majeurs),
  • participation aux frais médicaux spécifiques (ostéopathe, psychologue, …),
  • participation au permis de conduire,
  • « réparation » (consommation excessive d’électricité, dégradation volontaire, etc.).